garden-scenery-4707938_1920.jpg

Quelques cas

  • Vous arrivez sur un terrain qui n'a pas été cultivé ni entretenu.

Personnellement, j'adore cette configuration puisque tout est à créer !! Mais c'est évidemment beaucoup de travail et de patience.

Dans ce cas, il est impératif de prendre le temps d'observer le terrain, le sol et la flore pour que vous puissiez avoir une idée de ce qui pourra y pousser et de ce que vous devez éviter. Par exemple, même si vous adorez les rhododendrons, il est mieux de ne pas en planter dans un sol calcaire !

Ensuite, il faut se projeter dans ce qui sera un jardin.  Il est intéressant de visiter d'autres sites pour avoir des inspirations, de regarder des livres et de se balader sur son terrain. Bien souvent, on oublie cette étape et on fonce tête baissée.

Identifiez à quel endroit vous aimeriez poser un banc pour vous reposer ou regarder autour de vous, à quel endroit vous voulez une haie, un potager, où seront situés les allées, etc.

Vous aurez ainsi la structure de votre jardin.

Puis, il vous faudra trouver l'ambiance : quel genre de plantes voulez-vous voir ? Que voulez-vous faire de ce terrain ? Est-ce que vous pensez plutôt à des graminées, à des vivaces, à de la pelouse, des plantes médicinales, un verger ????

Vous voyez qu'il faut du temps juste pour répondre à ces questions !

Si votre terrain n'a pas été cultivé depuis longtemps, il y a probablement des arbres qui ont poussé. Il vous faudra choisir de les garder ou non.

Vous devrez débroussailler en prenant soin de ne pas abîmer ce que vous voulez conserver.

Et comme le terrain était déjà habité de nombreuses plantes, vous aurez des graines qui germeront l'année suivante dans des endroits où vous aimeriez voir pousser d'autres choses !!

Il y a des chances pour que certaines variétés repoussent car il n'est pas toujours facile d'éliminer toutes les racines de liseron, chiendent, ortie...

Si vous coupez régulièrement la végétation, elle sera affaiblie et ce sera plus facile.

Vous pouvez également installer des cartons, de la moquette ou des bâches sur certains endroits où vous voulez cultiver ou créer un massif. En les laissant une année, vous aurez éliminer une partie des végétaux et vous pourrez plus facilement créer ce que vous voulez et travaillez la terre.

autre astuce : une fois que vous aurez enfin délimiter un massif, par exemple, et que tout est prêt pour recevoir les plantes, vous laissez faire la nature : de nombreuses plantes dites "mauvaises herbes" vont pousser spontanément (on appelle cela le faux semis) et vous pourrez alors les enlever. La place sera libre pour votre création !

  • Votre nouveau terrain était un jardin

Cette situation peut être très simple si vous ne changez rien !! Ou très compliqué si le jardin existant ne vous plaît pas !

Si c'est le cas, je vous invite, là encore, à prendre le temps d'observer votre jardin pour, d'une part, décider de ce que vous voulez enlever et pourquoi, et d'autre part, pour savoir ce que vous voulez faire de ce terrain.

Ne faites rien sur un coup de tête, vous risquez de le regretter !

Réfléchissez bien avant d'enlever un arbre : il apporte peut-être une ombre bienvenue pendant l'été ou peut-être cache-t'il une vue indésirable. Peut-être que ce vieux pommier donne des pommes excellentes ?

Si vraiment, il y a des plantes que vous n'aimez pas, vous pouvez les enlever et les donner, peut-être, à un ami ou un voisin. Vous aurez ainsi la place libre pour ce qui vous plaît.

Vous pouvez passer du temps à vous promener et à vous poser pour voir si les structures vous conviennent : de nombreux bancs n'ont jamais vu une paire de fesses car ils ne sont pas à des endroits où on a envie de se poser !

Les allées peuvent être trop nombreuses ou pas assez ou peut-être pas du tout pratiques par rapport à vos déplacements.

Les massifs peuvent être changés de place également pour les retrouver lors de vos promenades ou de vos contemplations mais aussi pour en profiter plus près de la maison par exemple.

Peut-être aurez-vous envie d'un potager beaucoup plus près de la cuisine ou d'un jardin plus boisé.

  • la maison est entourée d'une terre de chantier

Bien souvent, quand on fait construire ou quand il y a des travaux dans une maison, le terrain est très abîmé : des véhicules ont circulé et tassé la terre voire même retourné et des matériaux ont été déposés et parfois enfouis.

Il est indispensable dans un premier temps de nettoyer le terrain et d'enlever les matériaux, les gravats, etc.

Ensuite, si vous voulez un beau jardin, le mieux est de nourrir le sol. Si vous ne le faites pas, vos végétaux risquent de ne pas pousser, d'être asphyxié dans cette terre compacte et appauvrie.

Pour cela, vous pouvez épandre une couche de compost ou de fumier décomposé sur le sol. Pour démarrer, on peut en étaler jusqu'à 10cm de hauteur.

Il y a ensuite plusieurs écoles : soit vous incorporez cette matière organique dans le sol à l'aide d'une bêche, soit vous laissez les vers de terre faire le travail !!

Dans tous les cas, le mieux est de pailler le terrain pour protéger le sol des rayons du soleil et du lessivage. D'autre part, ce paillis va donner envie aux vers de s'installer dans votre terrain et ils vont venir absorber tout ça pour vous faire une terre magnifique.

De commencer de cette façon peut paraître pénible quand on a envie d'un beau jardin très vite mais en réalité, vous gagnez du temps car votre terre sera meilleure et nourrira beaucoup mieux vos végétaux. Il peut- être plus difficile de nourrir la terre quand tout est en place. De plus, la reprise de vos végétaux sera facilitée. Vous aurez beaucoup plus de succès dans vos plantations.

Et pendant que vous laissez en place le compost et le paillis (d'ans l'idéal, une année), vous pouvez réfléchir à la structure de votre jardin et à ce que vous voulez planter.

Vous pouvez aussi, prendre le temps de parcourir des livres et des jardins.

Ce petit délai vaut vraiment la peine pour avoir un magnifique jardin. J'ai vu tellement de jardins souffreteux autour de certaines maisons...il est dommage de se contenter d'une mauvaise terre. On croit souvent que les plantes se débrouillent et qu'il suffit de les arroser mais, en réalité, si votre terre ne leur convient pas, les plantes végéteront, mourront ou se sèmeront ailleurs !

Renseignez-vous près de chez vous, il y a peut-être un centre équestre qui serait ravi de se débarrasser de son fumier.

Le contenu de ce site est purement éducatif, il ne se substitue pas à un avis médical et ne remplace pas un traitement médical. Consultez votre médecin avant d'utiliser les plantes et ne prenez aucune initiative sans son avis en cas de maladie et de traitement médicamenteux.

Assurez-vous de bien connaître les plantes avant de les toucher ou de les récolter.

N'oubliez pas que certaines plantes sont toxiques !!